toutankamon

Développement personnel & toxicodépendance

Son problème : dépression, alcool.

Arrive au séminaire en sortant d'un séjour de quelques jours à l'hôpital Sainte-Marie à Privas,

suite à une tentative de suicide.

Nous hésitons à le prendre, vu son état

 

 

 

 

 

 

Premier témoignage

 

Récit 5 jours après prise iboga.

 

Toutankhamon,

 

Je prends ce nom pour témoigner sur le séminaire du 21/11/2003, ceux de mon groupe me reconnaîtront.

 

Je tiens à remercier en premier lieu , ... et Jeanne pour le soutien qu’ils m’ ont apporté. Je remercie aussi tout le groupe qui a été extraordinaire pour moi et surtout une personne en particulier avec qui je suis rentré en osmose parfaite qui ce reconnaîtra !

 

Donc je désire faire ce témoignage, pour dire que l’ iboga m’a particulièrement aidé dans ma quête spirituelle !

 

Moi qui venais de tout donner à une femme par amour , 8 mois de ma vie pour l’aider à créer sont restaurant [démission , 3 mois et demi de travaux intenses fournis , 3 mois d’ouvertures] , puis la rupture brutale , là je tombe plus bas que terre ( dépression suivie d’envie de suicide, évité de justesse). Mon calvaire a duré 1 mois, je décide donc de me faire interner 1 semaine avant le séminaire car impossible d’oublier cette personne , pensant qu’il n’y avait qu’elle !

 

Je suis sorti de psychiatrie 1 jour avant le séminaire.

J’arrive au séminaire, ... me voyant dans l’état dans lequel j’étais, il m’avoua 4 jours plus tard qu’il a failli me refuser.

Je peux vous assurer que l’ iboga me fit voyager et m’a fais voir le MAL et le BIEN et de superbes visions.

 

Pendant le repos l’ iboga commença à travailler sur moi, au petit matin j’étais serein, là je vis que cette relation douloureuse n’avait même pas existé car l’iboga me fit voir que j’avais vécu plus de mal que de bien dans cette relation, et que j’avais été pris pour un chien qu’on commandais, donc je l’ai effacé.

 

Je tiens donc à dire que dés le lendemain, j’avais oublié cette personne.

J’étais déjà en pleine reconstruction.

... du coup m’a appelé « le miraculé ».

 

Je tenais à ce témoignage pour dire que l’ iboga peut faire oublier une déception et vous aide à vous reconstruire, car j’avais lu un témoignage sur le site d’une personne pour qui cela n’avait pas fonctionné.

 

J’en reste là, vous qui lirez ce témoignage et qui êtes en quête de quoi que se soit, alors venez découvrir l’iboga et bon voyage.

 

Merci encore à tout le groupe et plus particulièrement a Florence.

 

 

Deuxième témoignage : deux mois plus tard.

 

 

Toutankhamon

 

 

J’arrive au Château de Liviers, près de Privas qui est un lieu vraiment splendide et plein d’histoires, je fais connaissance avec le reste du groupe et ceux de ma chambre, chacun est ici pour différentes raisons.

 

Moi au départ j’ai rencontré ... dans mon restaurant et nous en sommes venus à discuter de l’iboga, je fus fortement intéressé par la possibilité que l’iboga pouvait faire faire des régressions de votre vie et celles antérieures, je ne fus pas déçu de ce coté là, mais l’iboga m’aida à oublier ma récente séparation.

 

Donc nous nous retrouvons tous dans une pièce devant Mallendi, le tradipraticien, et là il nous demande de se présenter un par un et pourquoi nous sommes venus découvrir l’iboga.

 

Mallendi nous dit que ce soir c’était le concours de celui qui allait vomir le plus, qu’il fallait se poser les questions à ce que nous recherchions et laisser faire la plante, je tiens à préciser qu’il faut vraiment lâcher prise et se laisser aller, oublier toutes ses angoisses, peurs, craintes, etc……

 

Rendez-vous nous est donné à 22h00 dans une salle aménagée,après que nous ayons pris une douche et revêtu un pagne.

 

Là chacun s’installe pour une très longue nuit jusqu'à 8h00 du matin.

 

 

PREMIERE NUIT

 

 

Première prise d’iboga, là on se lève et on va devant l’autel vers Mallendi ou il nous donne une première cuillère à café accompagnée d’un verre de tisane à base d’une autre plante, on m’avait dit que c’était amer moi je n’ai pas trouvé, par la suite oui, car plus on en prend, plus le goût amer vous prend de l’estomac à la bouche jusqu’au moment crucial ou vous vomissez.

 

Encore une fois, je tiens à le dire comme un conseil car c’est la clef de la réussite, il faut dépasser ses angoisse et ses peurs, la première est donc le goût de l’amertume de la plante et il faut se forcer à en prendre, moi je n’ai pas eu à me forcer car j’avais tous perdu (voir témoignage court), donc le lâcher prise total.

 

 

Ensuite Mallendi se prépare pour le rituel, il se met des peintures blanches et rouges sur le corps et s’habille, tous cela accompagnée par de la musique qui vous prend et vous porte !!.

 

Mallendi passe et vous donne une deuxième cuillère environ vingt minutes plus tard car vous n’avez plus la notion du temps ,mallendi ne voulant aucune montre sur personne,puis la 3eme, à partir de là j’ai douté car je croyais faire ma régression ou voir des visions,mais rien, 4eme cuillère je doute encore plus de l’efficacité de la plante, Mallendi nous fait venir au milieu de la salle et nous fait sauter debout 2 fois pour remercier la plante,là le doute commença à ce dissiper car déjà vous n’avez plus d’équilibre comme si vous étiez défoncé à l’alcool.

 

 

La 5eme il nous demande de la manger sans boire de l’eau, là il faut un effort considérable, car vous la gardez dans la bouche, pour en faire une boulette avec la salive, et là le goût est infect.

 

A partir de là, la réaction se fit entendre, un commença à vomir et le reste du groupe suivit, sauf moi, puis la 6eme, je commence à paniquer car envie de vomir mais rien ne vient, alors je prend l’idée de me mettre les doigts pour m’aider, faute car Mallendi m'a vu, il vient et me dit « chef ! pas besoins !! Laisse la plante travailler quand elle aura décidé tu vomiras!! D’abord assis-toi, reste pas couché car si tu te couches l’iboga aussi et ne travaille pas !! » Ce que je fis, toujours aucune vision.

 

La 6eme arrive et là elle n’a fait qu’un aller retour, je me suis mis à vomir du plus profond de moi toutes les saloperies qu’on peut garder en soi (agressivité, stress, nervosité, enfin tout ce qui nous sert à rien et qui nous aide à être mal), toujours pas de visions mais, tout d’un coup je remarque, des fils de lumières qui émanait des flammes des bougies, je décide donc de me concentrer sur les bougies.

 

Je commença à me focaliser sur les bougie, je vis des filaments extrêmement fins de toutes les couleurs, genre rayons laser des boites de nuits, au début ils ne mesuraient que quelques centimètres et plus je les regardais plus ils s’allongeaient et venaient en directions de moi.

 

A un moment ils sont tous arriver au niveaux de mon plexus et la je ressentis de la chaleur, de l’amour, du bonheur, du bien être quoi !

 

Je compris à ce moment la que dieu ne m’avait pas abandonner et que j’étais un être de lumière et qu’il fallait que j’ai confiance en moi.

 

Je ne croyais plus en rien, je suis catholique non pratiquant, j’ai pris un maximum de ces rayons qui m'ont réconforté et commencé à me faire prendre confiance en moi. C’est la seule vision que j’ai eu par rapport à d’autre du groupe, il fallait que je me retrouve au plus profond de moi avec moi-même.

 

J’ai du reprendre une cuillère et je me mis à vomir encore et encore, pour moi ce fut la plus longue nuit de ma vie.

 

 

8h00 du matin Mallendi nous dit qu’on peut aller se coucher, épuisé je me couche pensant trouver le sommeille et bien non, là le cerveau se déprogramme et se reprogramme grâce à la plante et vous, car vous vous mettez à faire un tri entre le bien et le mal,les bonnes choses ou mauvaise actions que vous avez faites ou subites,et je comprend pourquoi on appel l’Iboga « la plante de la vérité » car vous ne pouvez pas vous mentir à vous-même ,c’est une auto psychanalyse entre vous et vous, et là!une deuxième chance vous ai donnée de vous retrouver vous-même et d’être la personne que vous devez être réellement sans aucun conditionnement venant de la société.

 

Pour moi je me suis retrouver face au problème avec mon ex, j’en étais à vouloir me tue pour elle pensant que j’étais bien, là la plante me demanda ce quelle m’avait apporter je répondis sincèrement car comme je vous l’ai dit on ne peut pas se mentir à soi même sous iboga, ainsi jusqu'à 10h00 je réglas beaucoup de mes problèmes, je décide donc de me lever.

 

Et la j’essaye de penser à mon ex, je me rends compte que je l’ai complètement oubliée comme si elle n’avait pas existé.

 

D’autre part une sensation de n’avoir plus de cerveaux, remplacé par de l’eau car tout était clair pour moi, plus aucun souci, ceux de mon groupe n’en revenaient pas car comme ils m’ont dit j’ai été retourné comme une crêpe.

 

 

Le restant de la journée je discutai avec le groupe ou nous échangeâmes nos récits, ce fut long aussi car la faim me tirailla qui d’ailleurs me fit craquer, je mangeai plus que prévus des fruits ce qui me valut une réprimande de gerard que si ça se passai mal ce soir je n’avait qu’à m’en prendre à moi-même.

 

 

 

DEUXIEME NUIT

 

 

Là la prise est différente car elle est mélangée avec du miel ce qui donne une sorte de boulette, cela multiplie les effets de la plante x10, donc mallendi fait trois tours d’affilé, et là je peux dire que vous partez comme une balle, me revoilà parti avec mes rayons laser, la musique est beaucoup plus agressive au niveau du rythme ce qui vous aide à partir beaucoup plus vite, puis mallendi se prépare comme la veille.

 

Au bout d’une ou deux heures, je ne sais pas car comme je vous le dis aucune notion du temps possible car mallendi ne veut aucune montre pendant les cérémonies, il dit laisser faire le temps avec le temps, d’ailleurs j’ai trouvé cette nuit trop courte tellement j’étais bien dans mes visions comme vous allez le constater.

 

Puis mallendi dit que c’est le moment de passer au choses sérieuses et de commencer à se concentrer, on nous maquille le visage avec une sorte poudre blanche, on nous positionne un miroir en face de soi pour se regarder et passer dans le subconscient, mallendi passe vers chacun et jette sur le miroir de la poudre blanche plus du liquide tous en disant des incantations, puis nous devons se concentrer sur le nous qui ai dans le miroir !

 

Première vision,

 

Je commence à me fixer, je me vois tout blanc comme un masque avec deux trous aux niveaux des yeux, rien ne se passe.

 

Je décide de boire un coup, puis de me reconcentrer, donc je me fixe droit dans les yeux puis je me pose la question qui suis-je ? Et tout d’un coup je vois mon visage disparaître et arriver trois têtes successives d’une monstruosité incroyable, je pris peur et quitta le miroir du regard, mais quelque chose en moi me poussais à regarder et à trouver le pourquoi de cette vision, voila l’une de ses peurs qu’il faut surmontée pour avancée avec l’iboga le lâcher prise et faire confiance dans ce que l’on voit car c’est l’un des problèmes ou blocages que l’on traîne et qui ai à régler.

 

Je me reconcentre et revoilà ces fameuses têtes la première ressemble à une sorte de tête mi-humaine mi-rat, la deuxième genre "éléphant man", la troisième lépreux,

 

Je pensai donc que dans la vie je me sentais écrasé, humilié, que j’étais une grosse merde, à ce moment là je compris que j’avais vécu trois vies antérieures de souffre douleur et que je continuais à les traîner avec moi, et là la vision disparut.

 

 

Deuxième vision

 

là je me suis mis à me dédoubler, je vis donc deux moi côte à côte, intrigué je m’approche du miroir et commence à leur parler tout en les désignant avec le doigt, toi tu es le bon et toi le mal, aucune réponse, j’inverse, toujours aucune réponse, là se pose un dilemme car je ne trouve pas la réponse et reste bloqué sur cette vision un bon moment, puis au bout d’un certain temps une idée me vient à l’esprit me disant qu’il ne pouvait y avoir, que du bien ou du mal et là une troisième tête vint se glisser au milieu des deux, j’avais trouvé le juste milieu et la réponse.

 

 

TROISIEME VISION

 

là je me vis en empereur mang tout vêtu de cuir noir avec une bande rouge en liserai sur la veste, je commandais une armée de quelques milliers d’hommes tous des sanguinaires, une horde de brutes, là je compris que dans cette vie je me suis vengé par rapport au trois autres vies de souffre douleur en faisant massacrer des milliers de gens, je ressentis en moi le désarroi et la honte.

 

 

QUATRIEME VISION

 

là je me vis en pharaon et pas n’importe lequel, Toutankhamon, le plus étrange c’est qu’au plus profond de moi j’ai toujours su que j’avais vécu une vie en Égypte car j’ai toujours été attiré par cette civilisation, pendant cette vision je ressentis beaucoup de bonheur et de joie et une satisfaction immense car j’avais eu une belle vie. Puis je me vis me décomposer comme dans le film "la momie", être embaumé, momifié, puis enfermé dans ce fameux cercueil de Toutankhamon et ma vision disparut.

 

 

DERNIERE VISION

 

bien sûr n’oublions pas qu’entre les visions certains vomissent, moi toujours pas, sûrement à cause des fruits que j’ai mangé de trop, mais voila mallendi avec une dose de plus que j’ai pris sans crainte et là elle n'a fait qu’un aller retour, je me suis mis à tout vomir des vrais pattés de compotes de fruits, je me sentis soulagé, je repris la concentration mais plus rien dans le miroir !

 

Là, revoici mes laser, avec la main je décide de les prendre ce que je fus, les approchants de mes yeux ils disparurent, mais tout d’un coup je vis dans chacun de mes yeux des éperviers (filets de pêche) qui descendaient du haut de l’œil pour aller au milieu, puis sortir de chaque œil en lumière blanche pour se fusionner ensemble, cela faisais un faisceau d’une lumière blanche (comme dans le film "Ghost" à la fin ), ça avait la taille approximative de 6 centimètres de haut sur 4 de cotes, puis ce faisceau se mis à partir doucement en direction de mon cœur et à me pénétrer lentement, là ce fut l’extase, je ressentis un amour pur et sincère se remplir dans mon coeur , la joie de vivre, de donner ce que j’ai reçu; le partage quoi !

 

Du coup j’en ai pris de ces laser jusqu'à quand mallendi nous à dis que c’était l’heure, j’ai été un peu déçus car cette nuit pour moi a été trop courte.

 

 

 

EPILOGUE

 

Avec deux mois de passés depuis le séminaire voici quelques changements que la plante m'a apportés :

 

Je ne bois plus d’alcool pour faire la fête

 

je suis zen, décontracté

 

sûr de moi, je ne dis plus que je ne vaux rien !

 

je ne ressens plus aucune agressivité ni peur

 

je mange moins

 

je suis calme, moi qui étais constamment sur les nerfs.

 

 

Je tiens à remercier tout le groupe avec qui j’étais, d’ailleurs avec certain on a tissé des lien d’amitié, je voudrai dire un mot sur Mallendi, pour moi c’est quelqu’un à qui vous pouvez vous confier sans crainte et surtout quelqu’un de très humble, n’oublions pas non plus ..., Jeanne sa femme et Patrick qui nous accompagne et encadre pendant le séminaire.

 

Encore une fois si vous voulez faire ce voyage avec l’iboga surtout il faut lâcher prise, grâce à l’iboga elle vous ouvrira des portes que vous ne pouvez imaginez car elle dorme en vous !

 

 

Je dédicace ce témoignage à florence !!

 

Toutankhamon